jeudi 5 mai 2011

Guérisseurs, policiers et crustacés !

Après avoir vadrouillé toute la journée de la veille au Sud et à l'Est de Siquijor, nous attaquons maintenant le Nord, et les montagnes... C'est là que logent les guérisseurs et voodoos parait-il !

Après une petite étape à la villa marmarine pour un déjeuner, un petit plongeon dans la mer bien chaude, et une rencontre avec un crustacé bien audacieux, on se met en selle à l'assaut des montagnes.

Etape par la ville de Siquijor et la plage de la villa Marmarine (magnifique) !
Jour de chance, ou plutôt semaine de chance, on est sur l'île pile poil pour le healing festival 2011... On nous donne l'adresse de la ville de San Antonio, mais attention! parfois les guérisseurs changent de place et ne sont pas au rendez-vous... C'est donc avec une aura de mystère que nous nous dirigeons vers le dit festival.

Après quelques minutes de route, nous arrivons dans la ville. Rien à déclarer. Tout est calme. On arrive à avoir des infos de quelques habitants : "continuer tout droit". Bête et discipliné, on suit les instructions. On arrive à l'entrée du parc naturel de Bandilaan, et commence à croire que nos chers guérisseurs nous ont posé un lapin quand une bannière "healing festival 2011" nous apparaît tout à coup au milieu du parc !

Healing festival 2011
Ce sont donc des policiers et pompiers qui nous accueillent avec leur bouteille de rhum déjà bien vide (mais c'est bon, ils ont des provisions pour tenir toute la journée!) ! Un homme chante, des stands sont là pour vendre quelques herbes plus ou moins douteuses, des boissons, et chips ! On aperçoit les maisons sur pilotis des guérisseurs, entourée d'une brume énigmatique... Le tout bien loin de l'image de cérémonies que l'homme et moi nous en étions fait !

Pas de rencontre avec les guérisseurs... Alors on compense en essayant de visiter le parc national...

Dans ce parc national, il y a une pauvre petite maison au milieu de la jungle contenant des policiers qui sont censés faire office de "guides"... C'est avec un malin plaisir que ceux-ci s'amusaient à nous montrer des chemins différents, le tout le verre à la main, et la bouteille de rhum toujours presque vide !

Un peu déçus par le festival, et par la même occasion le parc national (10PHP l'entrée), on décide de rebrousser chemin et de compenser par un petit apéro sur la plage de Paliton.

Sous nos yeux ébahis, un coucher de soleil digne des plus beaux tableau de Turner !

Paliton Beach




La suite du voyage:

0 Bla Blas:

Publier un commentaire