lundi 16 janvier 2012

La Carte Bleue Thérapie


Il est 9h, je suis sur les startings blocks... 

Prête pour ma carte bleue thérapie usuelle qui me remonte bien le moral...


Je suis tôt dans les magasins, je ne veux pas être bousculée... C'est sereine que j'entre dans le premier magasin.


Je ne sais pas si tu as toi aussi, cher lecteur(trice), éprouvé ça... Fasse à l'agitation grandissante du magasin tu commences à sentir un besoin pressant, voire une sensation d'urgence, de farfouiller  pour voir s'il reste ta taille...


C'est donc une réelle "fièvre" qui s'est emparée de moi. Mes sens sont en alerte. Je détecte toutes les étiquettes. 

Erreur fatale, j'en viens à choisir des fringues dans la nouvelle collection... Malheur !!! Je me raisonne et me dirige donc vers ces étiquettes fluo indiquant des réductions des plus alléchantes.


J'enchaine les magasins. Mon sac grossi a vue d’œil, j'essaie de me dire, allez, c'est le dernier magasin, et je file. Mais l'agitation ambiante, tous ces gens qui grouillent autour de toi, et qui chuchotent tout excités à leurs copines que c'est génial, que c'est leurs tailles, mais "qu'il-faut-surtout-pas-que-ça-se-sache-alors-on-chuchote-très-fort-entre-les-rayons"...


Puis, c'est l'hystérie générale.


Plus l'horloge tourne plus la cadence augmente, les gens se bousculent, fouillent, jettent les affaires, on se croirait au marché aux puces, c'est du "Chacun pour soi" !


Bref, malgré le carnage j'ai réussi à m'en tirer pas trop mal... :D


Y'a pas à dire, une bonne Carte Bleue Thérapie, et tout le monde va mieux !

  
 

0 Bla Blas:

Publier un commentaire