lundi 28 janvier 2013

[Expo] Léonard de vinci


Léonard De Vinci... Il a toujours fasciné, passionné, et déchaîné les foules de part ses inventions qui ne sont que le reflet du futur.

C'est donc sur ce thème du Léonard de Vinci, visionnaire, que la Cité des Sciences a décidé de mettre en place une exposition temporaire.



L'exposition de La Vilette met en avant beaucoup de maquettes sorties tout droit des carnets de croquis de Léonard de Vinci qui était à la fois Artiste, ingénieur, anatomiste, astronome, botaniste, mathématicien, et j'en passe... On dit de Léonard de Vinci qu'il est le symbole même du Génie Universel !

 Croquis de rouages
Dans cette exposition, on voit clairement ce qui distingue de ces compatriotes, et comment il construit des machines, et à l'aide de quels outils. Pour ses inventions, Léonard de vinci utilisait principalement 3 techniques : la vis sans fin, le système de poulies, ainsi que le ressort. Toutes ces techniques se retrouvent dans toutes les machines qu'il a créée.

Ainsi, on peut admirer certaines maquettes qui pour Léonard ressortait du rêve ou du concevable.

Maquette d'une charrette, ou parle de l'ancêtre de la voiture
Machines à voler, on parle de l'ancêtre de l'avion

Une des inventions moins connues de Léonard de vinci, est celle du scaphandrier... Incroyable, non?

à gauche; Machine pour tisser | à droite ;  scaphandier

L'expo est assez complète, et nous laisse entrevoir le génie qu'était Léonard de Vinci. Il recouvrait toutes les sciences, et se servait de l'une pour agrémenter l'autre...

Un exemple, est notamment le traité sur l'optique qu'il a fait, et dont il s'est servi pour mettre en place un des procédés en peinture des plus remarquables, le sfumato. On peut l'observer dans la plupart de ses peintures, et notamment sur la Joconde. Procédé qui permet, par la succession de plusieurs couches, de créer un fond sans contour, et vaporeux.

Croquis de profil, et peinture de la vierge à l'enfant
Une exposition étonnante, à ne pas rater, pour plus de renseignements, c'est ICI que ça se passe.





0 Bla Blas:

Publier un commentaire